Les pathologies digestives

Reflux Gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est défini comme l’ensemble des symptômes gênants ou des complications liées au passage du contenu gastrique dans l’œsophage.

Lire la suite...

Cirrhose

En France, peu d’études épidémiologiques ont été menées sur la cirrhose. Cette pathologie constitue pourtant un enjeu majeur de santé publique comme en atteste la prévalence estimée de 2000 à 3300 cas par million d’habitants, avec une incidence annuelle de 150 à 200 cas par million d’habitant.

Lire la suite...

Cancer colorectal

Au total, le nombre de patients avec un cancer colorectal en 2016 est estimé à environ 318 000 cas, dont environ 150 000 sont des cancers actifs. Le cancer colorectal représente un tiers (31%) des pathologies chroniques, et 75% d’entre eux font l’objet d’une ALD.

Lire la suite...

Hépatopathies métaboliques

La stéatose hépatique non-alcoolique (ou NAFLD pour non alcoholic fatty liver disease) est la manifestation hépatique du syndrome dysmétabolique. La NAFLD est une entité pathologique qui regroupe différentes lésions hépatiques avec, par ordre croissant de gravité : la stéatose, la stéatohépatite non-alcoolique (NASH : non-alcoholic steatohepatitis), la fibrose, et finalement la cirrhose. Au stade de fibrose avancée/cirrhose, le risque de complication hépatique (décompensation de cirrhose, carcinome hépatocellulaire) est considérablement augmenté, de 20 à 40 fois plus élevé comparé aux patients sans fibrose hépatique.

Lire la suite...

Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable, plus connu du grand public sous le nom de colopathie fonctionnelle, est un trouble fonctionnel digestif qui associe douleurs abdominales et troubles du transit et touche 5 à 10 % de la population en France (1).

Lire la suite...

Cancer du pancréas

Les adénocarcinomes du pancréas représentent 90% des tumeurs malignes du pancréas. Leur incidence est en augmentation continue depuis plusieurs années et ils devraient devenir la 2ème cause de mortalité par cancer en 2030 dans les pays occidentaux.

Lire la suite...

Cancer du foie et des voies biliaires

Les cancers primitifs du foie et des voies biliaires (CPF) regroupent principalement le carcinome hépatocellulaire (CHC) (> 70% des CPF) (1) et le cholangiocarcinome (CC) qui peut revêtir 3 formes : intra-hépatique, hilaire ou extra-hépatique.

Lire la suite...

Lithiase biliaire

La lithiase biliaire est la formation de calculs dans les voies biliaires. Elle concerne 15% des adultes avec une prédominance féminine. La découverte de calcul dans la vésicule sans symptôme ne doit pas déclencher de traitement chirurgical.

Lire la suite...

Urgences en hépato-gastroentérologie

L’hépato-gastroentérologie, spécialité des pathologies provenant d’organes multiples (tube digestif de la bouche à l’anus, foie, voies biliaires et pancréas), prend en charge quotidiennement des urgences de natures très variées.

Lire la suite...

Addiction à l’alcool

Après une diminution régulière depuis les années 1960, la consommation d’alcool en France s’est stabilisée et reste à un niveau élevé de 11,7 litres d’alcool pur par habitant et par an en 2017.

Lire la suite...

Cancer de l’estomac

En France, l’incidence des cancers gastrique est stable depuis quelques années, le nombre de nouveaux cas était de 6550 en 2012 et de 6585 en 2015 (1). La moitié des cas est diagnostiqué après 75 ans.

Lire la suite...

Cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage figure parmi les 5 cancers digestifs les plus fréquents au monde. Il existe d’importantes variations géographiques de l’incidence et de la mortalité des cancers de l’œsophage en fonction du sexe et de l’ethnicité.

Lire la suite...

Carcinome épidermoïde du canal anal (prise en charge)

Le cancer du canal anal est un cancer rare (moins de 4 % des cancers digestifs) mais dont l’incidence augmente régulièrement, probablement en raison de son association avec l’infection HPV (human papillomavirus). Ainsi l’incidence est de l’ordre de 1,3 / 100 000 chez l’homme et de 2,1 / 100 000 chez la femme.

Lire la suite...

Colites microscopiques

Incidence estimée en France : 8/100000 habitants/an (de l’ordre de celle des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI)), prédominance féminine, âge médian de début de 50-60 ans

Lire la suite...

Dénutrition

En France et en Europe, à la différence de nombreux pays du tiers monde, la dénutrition ne se croise pas au coin des rues.

Lire la suite...

Diverticulose colique et diverticulite aiguë du sigmoïde

La diverticulose est principalement retrouvée dans les pays développés au mode de vie occidental. Elle est difficile à évaluer, mais la prévalence semble être comprise entre 20 et 35%. Elle augmente avec l’âge : la moitié des patients âgés de plus de 50 ans et plus de 66% des plus de 80 ans ont des diverticules coliques.

Lire la suite...

Dyspepsie fonctionnelle

La dyspepsie est un syndrome englobant symptômes qui trouveraient leur origine dans la partie supérieure du tube digestif, à savoir l’estomac et l’intestin grêle. Ces symptômes comprennent la douleur épigastrique (parfois à type de brûlure), la plénitude gastrique, la nausée et la satiété précoce définie par l’impossibilité de finir un repas de taille normale. Les vomissements peuvent être associés mais leurs caractères aspécifiques (origine neurologique ou métabolique) n’en font pas un symptôme typique.

Lire la suite...

Epidémiologie

Hausse (taux 5 fois > 2016) liée à l’épidémie ayant sévi à partir de la fin de l’année 2016 touchant particulièrement les hommes ayant des rapports sexuels avec un(des) autre(s) homme(s) (HSH).

Lire la suite...

Gastrites chroniques

La gastrite est définie par l’infiltration de cellules inflammatoires dans la muqueuse qui tapisse l’estomac. Cette atteinte ne provoque dans la grande majorité des cas aucun symptôme. Il peut être estimé que la moitié des patients ayant un examen endoscopique a une gastrite chronique. Cette gastrite est dans la grande majorité des cas indolente et n’est pas décelable par l’examen visuel de la muqueuse. Les deux principales causes de gastrite chronique sont l’infection à Helicobacter pylori et la gastrite auto immune ou maladie de Biermer.

Lire la suite...

Hémochromatose génétique

L’hémochromatose génétique est une maladie génétique fréquente qui entraîne une surcharge en fer. La découverte du gène (HFE) et du variant (p.Cys282Tyr) causant cette maladie en a grandement amélioré la compréhension et la prise en charge. Si le diagnostic est précoce et le traitement adapté, l’espérance de vie est normale. Le retentissement sur la qualité de vie peut cependant rester significatif.

Lire la suite...