Notre spécialité

Démographie

Établissements de santé et démographie des hépato-gastroentérologues

Etablissements de santé

La figure suivante présente le nombre d’établissements avec une activité HGE.

Répartition des établissements avec une activité de HGE

La moitié des séjours « digestifs » a lieu dans des CH (46% et 45% respectivement des séjours complets et HDJ), et un quart dans les CHR/CHU.

Répartition des établissements avec une activité de HGE

Démographie

Les données concernent l’année 2018. Elles ont été obtenues auprès de la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) qui est une direction de l’administration centrale des ministères sanitaires et sociaux.

La figure suivante présente la pyramide des âges des HGE en 2013 et 2018.

3 900 HGE ont été recensés par la DRESS avec une moyenne d’âge de 50,5 ans.

Environ 10% ont plus de 65 ans, 26% ont plus de 60 ans et 44% ont plus de 55 ans

La féminisation de la profession médicale se confirme chez les HGE principalement chez les plus jeunes puisque les femmes sont majoritaires chez les moins de 45 ans. Elles sont 2 fois plus nombreuses que les hommes chez les moins de 35 ans. Ces tendances sont identiques à celles observées dans la profession médicale en général.

La figure suivante présente le mode d’exercice des HGE et son évolution entre 2013 et 2018.

Environ 40% ont une activité salariée, hospitalière publique ou privée à but non lucratif. Un tiers a une activité libérale exclusive et 21% une activité mixte. On observe plus de femmes parmi les HGE salariés, sans modification de tendance entre 2013 et 2018.

La figure suivante montre une grande variation de la densité des HGE allant de 1 à 10 en fonction des départements. 56% des hommes et 65% des femmes travaillent à Paris ou dans des villes de plus de 200 000 habitants.

La figure suivante présente l’évolution attendue du nombre d’HGE, en faisant l’hypothèse d’un nombre de nouveaux entrants stable sur la période. Cette extrapolation permet d’estimer une augmentation de 5% des HGE entre 2018 et 2028, soit 0,5% par an. Cette extrapolation risque d’être modifiée dans le futur en raison de la fin du numérus clausus et les réformes de l’internat toutefois, elle devrait rester suffisante pour les 6 années à venir en raison de la durée de formation des HGE. En revanche, compte tenu de la pyramide des âges, si le taux de renouvellement restait identique, il est probable que le nombre des HGE soit en diminution au-delà de 2028.

Projection du nombre d’HGE sur la période 2013-2028 à partir des tendances observées entre 2013 et 2018