Enjeux et perspectives

La gastroentérologie « générale » : la plus importante en volume

La « gastroentérologie générale » concerne les 4 millions de patients restants, identifiés par une hospitalisation, un acte ou une consultation de spécialiste, pour lesquelles il n’a pas été possible de définir avec précision la pathologie en cause chez une grande majorité pour des raisons d’ordre méthodologique, soit parce que les séjours n’ont pas été codés avec précision, soit parce qu’il s’agissait d’actes « isolés » ou de consultations externes par un HGE dont il n’est pas possible d’identifier le motif.

C’est parmi ces patients que l’on retrouvera ceux avec symptômes digestifs divers, pathologies fonctionnelles digestives, reflux gastro-œsophagien, anomalies du bilan hépatique non étiquetées, etc. Bien sûr, le poids des pathologies digestives vues uniquement hors du champ de l’HGE (médecine générale, autre spécialités) ne peut apparaître dans ce travail, et il est probablement très important en volume.

Chapitres

Le cancer du pancréas : une progression préoccupante

Enjeux et perspectives Le cancer du pancréas : une progression préoccupanteLes adénocarcinomes du pancréas constituent actuellement un enjeu majeur de santé publique et les projections épidémiologiques n’anticipent au mieux qu’une stabilisation de...

Rendre la spécialité encore plus attractive

Enjeux et perspectives Rendre la spécialité encore plus attractiveL’hépato-gastroentérologie ne figure pas dans le peloton de tête des spécialités choisies par les étudiants à l’issue des ECN (13eme sur 44 en 2019). Les raisons sont multiples, pas...